Alarme de type 4: que dit le règlement?

Les incendies surviennent de manière fréquente pour des raisons diverses et souvent très banales, allant d’une mauvaise installation électrique à une simple cigarette mal éteinte. Dès lors, à défaut d’avoir un moyen fiable de prévenir le déclenchement d’un incendie pouvant survenir à n’importe quel moment, il devient important, voire indispensable de s’équiper d’outils permettant d’alerter au besoin les personnes présentes, en vue de limiter au maximum les dégâts matériels et d’éviter au mieux les pertes en vies humaines. C’est dans cet optique que des normes ont été établies pour rendre obligatoire l’installation de différents types d’alarme incendie allant du plus performant au moins sophistiqué, dans les établissements recevant du public (ERP). Les types d’alarme présents sur le marché sont les suivants : les alarmes de type 1, 2a, 2b, 3 et enfin l’alarme type 4. Il est aussi important de noter que le chiffre accompagnant le nom de l’alarme indique la performance de celle-ci : plus le chiffre est petit, plus la performance est grande. Par exemple, l’alarme de type 1 est plus performante que celle de type 2.

Securite incendie

Optez pour une bonne alarme de sécurité incendie

Quels sont les principes de la réglementation des alarmes incendie pour les établissements recevant du public ?

Concernant la sécurité incendie, des normes ont été établies pour les établissements ouverts à un public extérieur au personnel. Ces établissements sont classés suivant la nature de l’établissement, c’est-à-dire l’activité qui y est exercée, ainsi que la catégorie qui dépend essentiellement de la capacité d’accueil dudit établissement. Par rapport à l’activité exercée, elle est d’une importance capitale parce qu’elle permet de connaître le niveau d’exposition des personnes à des risques d’incendie, ainsi que la vulnérabilité de celles-ci (présence d’enfants, de personnes à mobilité réduite, etc.). En ce qui concerne la catégorie, elle varie suivant le nombre de personnes attendues dans l’établissement. Contrairement aux catégories 1 à 4 regroupant les établissements qui concentrent le plus grand nombre de personnes, la catégorie 5 est particulière, car elle prend en compte aussi bien la capacité d’accueil de l’établissement que le type d’activité qui y est exercée. Cette classification permet de connaître le type d’alarme qui est adapté à chaque catégorie d’ERP. Le respect des normes relatives à la sécurité incendie pour les ERP est vérifié lors des démarches administratives qui précédent la construction de ces édifices. L’obtention d’un permis de construire, et d’une autorisation d’ouverture dépend du respect de ces règles. Cette réglementation va permettre de mieux protéger les personnes et surtout limiter la propagation des éventuelles incendies. Les personnes occupant le bâtiment sont prévenues à temps et l’évacuation se fait rapidement en plus d’appeler les pompiers rapidement.

Comment reconnaître l’alarme type 4 ?

L’alarme type 4 est un dispositif sonore qui, lorsqu’elle est déclenchée, émet un son assez puissant permettant aux personnes présentes dans les lieux d’être avisées et d’être évacuées très rapidement en dehors de l’établissement. Elle est composée essentiellement d’un déclencheur manuel et d’un diffuseur sonore. Il s’agit de l’alarme la moins sophistiquée et regroupe aussi sous la même appellation tout objet pouvant permettre d’alerter les personnes en cas d’incendie : un sifflet, une trompe, une corne de brume, une cloche, etc.

Il existe différents modèles alarme type 4 dont l’alarme autonome, et l’alarme filaire qui ont chacune des caractéristiques bien particulières. Ces deux modèles d’alarme type 4 diffèrent au niveau du mode de fonctionnement. En effet, l’alarme autonome fonctionne avec une batterie ou des piles. Elle peut donc être utilisée même en cas de coupure de courant. Par contre, l’alarme filaire, encore appelée alarme sur secteur, fonctionne quand on est en présence de courant.

Quels sont les règlements spécifiques à l’alarme type 4

L’installation de l’alarme type 4 est régie par des normes relativement strictes s’articulant principalement autour des endroits concernés par une telle alarme, et de son entretien qui doit se faire de manière régulière.

Les endroits concernés par l’aménagement de l’alarme sont nombreux et sont répertoriés dans différentes catégories des ERP. Nous avons : les bâtiments accueillant un nombre allant jusqu’à 700 travailleurs, les centres commerciaux, les restaurants, les bibliothèques qui ont une capacité d’accueil de 100 personnes maximum, les banques et administrations, les gares souterraines et aériennes qui reçoivent au plus 300 personnes, les salles de sport, les lieux de culte (églises, mosquées, synagogue, etc.) qui peuvent accueillir 1 à 1500 personnes, les salles de danse ou de jeux, etc.

Par rapport à l’entretien, l’alarme type 4 doit faire l’objet de vérification et de maintenance régulière comme c’est le cas pour tous les dispositifs de sécurité incendie. Un contrôle d’installation annuelle est requis à travers une mise en scène pour vérifier l’efficacité du plan d’évacuation, ainsi que le fonctionnement de l’alarme.